ProfCré - Profession Créer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Le 25 mai, les 25 ans de la Boutique de gestion de Paris

C’était une belle fête. Jean-Paul Huchon, président de la Région confirmait son soutien. Le défilé de mode était impressionnant.

On ne fera pas ici un compte rendu exhaustif de cette soirée : le décor (tout en rouge) était magnifique ; les discours étaient trop nombreux –mais comment faire autrement ? Le défilé de mode (des créateurs de la BG) était surprenant ; et le champagne de la boite de nuit, installée sous les locaux de la Boutique de gestion, était frais à point.

Christian Sautter, adjoint au maire de Paris, était présent, qui a soutenu fermement la Boutique de gestion, l’aidant à emménager dans ses magnifiques locaux actuels. L’infatigable Danielle Desguées, directrice de la BG, et son président Pierre Courtoux, paraissaient avoir tous deux un vif sentiment du devoir accompli.

Juste trois brefs commentaires : sur les discours et sur les 25 ans.

1 – les réseaux « ne coutent pas cher »

Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile de France, était venu confirmer son soutien à la Boutique de gestion, qui crée des antennes hors de Paris, dans les départements de la Région. Il insistait dans son discours sur un point : les entreprises et les emplois crées avec les BG, « ça ne coûte pas cher ». Traduit par nous, cela signifierait que le soutien public aux réseaux qui accompagnent les créateurs d’entreprises est un « investissement rentable ».

Même si cette interprétation exagère ce que voulait dire JP Huchon, c’est une bonne nouvelle. Dans la dernière analyse faite par les pouvoirs publics sur les coûts et avantages des réseaux de la création (un rapport de l’inspection générale des Finances et de l’inspection de l’Industrie qui date de 2001), il était écrit que les réseaux ont un rôle essentiel, et qu’ils exercent leur métier « dans une grande économie de moyens » : en somme, ils « ne coutent pas cher » ; surtout quand on rapproche leurs coûts et leurs impacts.

2 – les transferts État – régions vont bon train

Si l’État transfère systématiquement ses lignes d’aides vers les régions et autres collectivités, celles ci vont souffrir. Car, comme le montrent les discussions actuelles sur le RMI, il est rare que l’État compense exactement les dépenses qu’il abandonne ! Donc c'était un soulagement d'entendre JP Huchon s'engager aussi fermement. C'est une façon pour une région de marquer ses priorités.

3 – 25 ans déjà ! Et l’emploi ?

La BG de Paris est née, avec Henri Dougier, Danielle, François Landais et d’autres, en 1980 ; alors que le réseau lui-même a décidé de fêter bientôt ses 20 ans (seulement !).

Avec les 20 ans de FIR fêtés récemment ; bientôt les 15 ans de France Active et de l’Adie, les principaux réseaux associatifs nous rappellent cette affreuse évidence. Depuis 20 ans, le taux de chômage dans notre pays n’a guère quitté les 10%. Et au sein de ce chômage de masse, les formes les plus graves n’ont cessé de se développer. Un quart des jeunes commencent aujourd’hui leur vie active en chômant.

(je répète pour si jamais vous étiez distrait : un jeune sur quatre commence sa vie active en cherchant indéfiniment du boulot)

Et les réseaux de la création continuent de vivre chichement ; devant prouver chaque année à des fonctionnaires pointilleux qu’ils contribuent à créer des emplois en grand nombre, et qu’ils « ne coutent pas cher ». Alors qu'ils pourraient contribuer à créer beacoup plus d'entreprises.

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Ce blog traite de la création d'entreprise. Il s'adresse non pas aux créateurs, mais aux professionnels qui les accueillent, les accompagnent, les financent et les suivent. Il est créé à l'initiative de Benoît Granger (voir bio) avec des contributions de quelques amis. Il se développera si vous manifestez votre intérêt !

Pour joindre les auteurs, pour vous abonner (prochainement) : message à MicFin (at) noos (point) fr

Contrat Creative Commons
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.